Droits de l'homme

Pirate n° 7, par Elise Arfi

Pirate n°7, par Élise Arfi, Editions Anne Carrière, 2018, 184 p., 15 €.

« Étais-je suffisamment à bout ? Il faut tout donner, puiser au fond de soi pour accéder à sa liberté de ton, se dégager enfin du regard des autres. Mais l’avocat n’est pas toujours prêt à sortir ses tripes sur la table, sur leur table, à leur audience. Face à un réquisitoire injuste, à des débats à charge, la colère peut monter et permettre le dépassement de soi…

L’avocat laisse un peu de lui-même dans chaque salle où il a déposé sa simple parole. Il est parfois taxé d’outrance, s’il lui arrive de commettre des maladresses, de sonner faux, alors qu’au même instant il voudrait tout donner pour convaincre. Cette mise à nu est difficilement supportable… » .

20 septembre 2011. Élise Arfi est secrétaire de la Conférence du stage du barreau de Paris. Débarquent de nulle part, ou plutôt du fin fond du Golfe d’Aden, sept Somaliens. Ils ont attaqué un catamaran qui croisait au large de leurs côtes, avec à son bord un couple de français. Lui n’a pas survécu à l’attaque. Elle a été prise en otage. Mais un vaisseau espagnol les a mis en déroute. L’otage a été délivrée. Les pirates ont été décimés. Il en reste sept. À la grâce d’une loi de compétence universelle (lorsque les victimes sont françaises), la France a réussi à en obtenir l’extradition.

La parole et l'action par Henri Leclerc

La parole et l’action, par Henri Leclerc, Paris, Fayard, 2017, 508 p., 26,95€.

 

« J’ai toujours voulu combattre pour la liberté, l’égalité et la fraternité, qui non seulement constituent la devise de la République, mais sont pour moi les piliers de la justice. Au demeurant, celle-ci n’est pas qu’un impératif moral et social. Elle est aussi une institution qui doit rendre juste la force nécessaire de l’État, et j’ai fait mon métier de défendre ceux qui la subissent ou la réclament. Si le juge qui punit est le gardien de la liberté, et le procureur qui poursuit celui de l’égalité, l’avocat, lui, veille à la fraternité : ‟Frères humains qui après nous vivez, n’ayez le cœur contre nous endurci”, lancent les pendus de Villon. J’ai plaidé pour tant de vivants avant qu’on ne les juge qu’ils font tous dans ma mémoire une farandole tumultueuse dont je n’ai livré que quelques images.

Je sais que c’est pour moi l’heure du couchant, et je pense aux soirs de mon enfance dans ce Limousin où mes aïeux ont trimé pour survivre … C’est l’heure de se coucher, mais je sais que dans quelques heures, de l’autre côté, sur la montagne de Gaudeix, précédée par les lueurs fugitives de l’aube, l’‟aurore aux doigts de rose” triomphera de la nuit.

Je crois au matin ».

Quel parcours que celui d’Henri Leclerc, l’avocat de tous les combats, de la guerre d’Algérie à mai 68, des années de braise au Bataclan !

L'Etat Belge condamné pour la surpopulation dans les prisons

Par un jugement du 9 octobre 2018, le tribunal de première instance de Liège a condamné l'Etat Belge pour les conditions de détentions que subissent ceux qui sont enfermés à la prison de Lantin dans un état de surpoulation carcérale. C'est le premier aboutissement d'un long combat initié par AVOCATS.BE sous ma présidence.

https://avocats.be/sites/default/files/11.10.2018%20COMMUNIQUE%20DE%20PR...

L'avocat c'est le droit au droit : défendons-le !

En prévision de la journée internationale de l'avocat (25 octobre 2018), le CCBE publie un manuel de présentation. J'y ai rédigé un article sous le titre "L'avocat, c'est le droit au droit : défendons-le !" (pages 6 à 8).

en français : https://www.ccbe.eu/fileadmin/speciality_distribution/public/documents/E...

en anglais : https://www.ccbe.eu/fileadmin/speciality_distribution/public/documents/E...

en roumain : https://www.juridice.ro/601602/unbr-manualul-anual-al-zilei-europene-a-a...

Human rights must survive terrorism !

Ce 8 septembre 2018, je participais à la conférence organisée par les principaux barreaux turcs "Dark side of the moon 2", sur le thème de la normalisation de l'état d'urgence en Turquie, en compagnie de nombreux avocats turcs et européens. En ma qualité de président du Comité des droits de l'homme du C.C.B.E., j'ai effectué une intervention dans le panel consacré à "State of emergency and international law". En voici la reproduction.

Le CCBE demande l'accès à la justice pour les migrants dans tous les pays de l'UE

Sur proposition de son Comité des droits de l'homme, le comité permanent du Conseil des Barreaux Européens a adopté une motion exigeant l'accès à la justice pour les migrants dans tous les pays de l'Union européenne.

On ne pourrait admettre qu'une loi soit adoptée ou interprétée de façon telle qu'elle limite cet accès à la justice et à la défense par un avocat.

https://www.ccbe.eu/fileadmin/speciality_distribution/public/documents/P...

To defend the defenders

Je participais ce 26 juin, à Genève, à une conférence organisée par l'Open dialog foundation sur le thème "Persecution of lawyers : selected cases from Ukraine, Moldova, Russia, Turkey and Kazakhstan" en appui de la 38e session du Conseil des droits de l'homme de l'ONU. Voici le texte du discours que j'ai prononcé à cette occasion.

Pages