AVOCATS.BE

Recul de civilisation ? Ne jetons pas les droits et libertés avec la peau des terroristes.

Diminuer le coût de la résolution des conflits est une priorité.

Notre justice a atteint un niveau de fiabilité remarquable. La multiplication des sources de droit ouvre aux avocats et magistrats un champ presque infini pour rencontrer la diversité des situations individuelles. Il en coûte en prévisibilité et en sécurité mais pas en équité. Celui qui spécule sur des solutions dites constantes pour s’approprier des avantages indus risque toujours de s’en voir privé par l’invocation d’un principe général ou d’une règle de « droit mou » qui vient détruire le château en Espagne qu’il avait malicieusement édifié.

Le juge a acquis, peu à peu, un véritable rôle de régulateur, individualisant les principes multiples que les législateurs (ils sont nombreux aujourd’hui) avancent, sans toujours être capables de les coordonner, ni même d’ailleurs de les définir de façon univoque, tant ils sont le produit de difficiles compromis. Car il est nécessaire de pouvoir retourner vers les siens en proclamant que l’on a fait triompher son point de vue, tandis qu’en face, d’autres tiennent le même langage mais devant des publics différents.

Pour une présentation vidéo : http://www.avocatsnet.be/videos/la-justice-belge-est-excellente-mais-est...

Pour une brève présentation de mes critiques sur la loi Pot-pourri II, cliquez sur le lien

Panama leaks : les avocats qui conseillent la fraude fiscale n'ont pas leur place au barreau

par Pa­trick Henry et Jean-Pierre Buyle

À chaque saison, ses défilés et ses révélations: les offshores Leaks (2013), les Lux Leaks (2014), les Swiss Leaks (2015), les Panama papers (2016)… et demain sans doute d’autres scalps surgiront de banques de données dérobées dans des officines et autres paradis fiscaux.

Pour lire la suite : http://www.lecho.be/tablet/newspaper_agora/Les_avocats_qui_conseillent_l...
ou ci-dessous

Ne jetons pas nos droits et libertés avec la peau des terroristes

C’est avec surprise et incompréhension qu’AVOCATS.BE (Ordre des Barreaux francophone et germanophone), qui représente les quelques 7.800 avocats francophones et germanophones de Belgique, a pris connaissance des incidents qui sont survenus ce samedi 2 avril 2016 sur la place de la Bourse.

Une trentaine de manifestants, dont Maître Alexis Deswaef, président de la Ligue belge des droits de l’Homme, y avaient été interpellés brutalement. Ils avaient été privés de leur liberté, menottés et arrêtés administrativement.

#BruxellesMaBelle

D’abord une infinie tristesse.

Pour ceux qui sont tombés. Des enfants, des femmes, des hommes, étrangers à toute cette haine, victimes expiatoires parce qu’ils vivaient au cœur de l’Europe, vies brisées au nom de la terreur.

Ce sont nos proches, ou en tout cas des proches de nos proches. Nous les connaissons. Nous les avons serrés dans nos bras. Nous les avons embrassés.

Nous les pleurons.

Pour lire la suite de cet éditorial, publié à la suite des attentats du 22 mars 2016, à Bruxelles, http://eepurl.com/bVdudL

Message d'AVOCATS.BE aux demandeurs d'asile : ne vous découragez pas. La Belgique respecte ses engagements

A la suite de déclarations de Monsieur Théo Franken, secrétaire d'Etat à l'asile et à la migration, qui dressent un tableau peu encourageant des procédures d'asile en Belgique, AVOCATS.BE publie un message à l'attention des demandeurs d'asile pour leur exposer la façon dont leurs demandes sont traitées, dans le respect des engagement internationaux souscrits par la Belgique.

AVOCATS.BE agit en cessation contre le site L'avocat-en-ligne.be

L'émission On n'est pas des pigeons de ce lundi 12 octobre a dénoncé l'existence d'un site proposant des consultations en ligne, émanant de soi-disants avocats : Avocat-en-ligne.be.

Interrogé par les réalisateurs de l'émission (http://www.rtbf.be/video/detail_on-n-est-pas-des-pigeons?id=2050697), j'ai dénoncé cette pratique en soulignant le caractère inapproprié, inexact et exagérément onéreux des "conseils" prodigués.

Nos règles déontologiques sont bafouées.

AVOCATS.BE a chargé son conseil d'agir en cessation contre ce site.

Pot-pourri 2 : la réforme de la Cour d'assises en question

La première rend compte de la Conférence de presse d'AVOCATS.BE sur le projet pot-pourri 2 qui comporte, notamment, une réduction du champ de la Cour d'assises (limitation aux "crimes de sang") mais, aussi et surtout, une série de mesures annexes (augmentation de la prescription, augmentation des peines, réduction des possibilités de libération en matière de détention préventive, limitation du pouvoir d'individualisation de la peine par les magistrats,...) qui ne pourront que contribuer à une augmentation de la surpopulation carcérale. Avec aussi des interventions de Françoise Tulkens, ancienne juge à la Cour européenne des droits de l'homme, et de Paul Martens, ancien président de la Cour constitutionnelle.

 

http://www.rtbf.be/radio/podcast/player?id=2049773&channel=lapremiere

Pages