Gouvernement

AVOCATS.BE assigne l'Etat Belge : mettre fin à la surpopulation carcérale

Ce 8 juin 2015, AVOCATS.BE introduit trois actions en justice pour que l'Etat Belge soit contraint d'adopter et de mettre en oeuvre un plan qui éradiquerait la surpopulation carcérale. Les conditions de promiscuité, d'inconfort et de misère induites par une surpopulation qui est de 20% en moyenne mais atteint plus de 40% dans certains établissements font des prisons belges une machine à créer des bêtes sauvages. Punir c'est éduquer. Eviter la récidive. Or notre régime favorise la récidive.

L'Etat Belge condamné pour la surpopulation dans les prisons

Par un jugement du 9 octobre 2018, le tribunal de première instance de Liège a condamné l'Etat Belge pour les conditions de détentions que subissent ceux qui sont enfermés à la prison de Lantin dans un état de surpoulation carcérale. C'est le premier aboutissement d'un long combat initié par AVOCATS.BE sous ma présidence.

https://avocats.be/sites/default/files/11.10.2018%20COMMUNIQUE%20DE%20PR...

L'avocat demain. Un plan pour l'avenir de la profession d'avocat en Belgique

Juriste International, le bulletion d'informations de l'Union Internationale des Avocats publie, dans sa deuxième livraison 2018, un article dans lequel je présente la démarche que Patrick Hofströssler et moi-même avons suivie pour rendre notre rapport sur l'avenir du barreau à Koen Geens, ministre de la Justice.

Quelle réforme pour la profession d'avocat en Belgique ?

Ce 21 mars 2018, à l'ULB (campus Solbosch, à 19.00, débat avec Koen Geens, moi-même, Jean-Pierre Buyle, Patrick Dillen, Benoît Frydman, Vinciane Gillet et Pierre Sculier.

Construire l'avocat du XXIe siècle dans le respect de nos valeurs essentielles : excellence, indépendance, secret professionnel ...

http://www.philodroit.be/Quelle-reforme-pour-le-profession-d-avocat-en-B...

L'avenir de la profession d'avocat : débattons

Dans La Libre Belgique, Eric Gillet publie une belle carte blanche en réaction au rapport que Patrick Hofströssler et moi-même avons remis au ministre Koen Geens sur L'avenir de la profession d'avocathttp://www.lalibre.be/debats/opinions/que-sera-l-avocat-du-xxie-siecle-o...

Une brève réaction à cette réaction, pour amorcer le débat.

Le point de vue d’Eric Gillet est bien argumenté et il s’inscrit dans la ligne des critiques qui nous sont adressées : nous aurions une vue trop économique de la profession.

Je le trouve néanmoins injuste en ce qu’il reproche à notre rapport de ne pas contenir une réflexion sur les raisons d’être de l’avocat dans notre société présente et à venir. La première partie de notre rapport (les 140 premières pages grosso modo) comprend cette réflexion et elle répond aussi à la critique finale de l’article en expliquant que la misère actuelle de la justice n’est pas due qu’aux économies qui lui sont imposées par les Gouvernements (de tous les pays occidentaux, car le combat est le même partout !) : si la justice est attaquée de partout c’est aussi en raison du décalage entre la façon dont elle traite, structurellement, les cas qui lui sont soumis et les attentes des justiciables (tous les justiciables : les autorités publiques et les hommes d’affaires comme les SDF …).

Premières réactions dans la presse au rapport "L'avocat demain"

Pages